De nombreux échecs, au jardin comme au potager, s'expliquent par une profondeur de plantation inadéquate ; or, ce critère conditionne la bonne reprise du végétal. Alors, faut-il enterrer le collet, laisser affleurer la motte ou placer le point de greffe à 10 cm de la surface du sol ? Voici un guide pour vous permettre de planter à la bonne profondeur !

Astuce

Pour planter à la bonne profondeur, improvisez un niveau en posant une planche ou le manche de votre pelle, à plat, en travers au dessus du trou de plantation, avant de le remplir de terre. Le collet ou le point de greffe devra se situer juste en dessus. 

 

L'introduction d'un nouvel arbre dans un jardin est toujours un événement.

Il grandira au fil du temps voyant des générations se succéder, immuable et fier.

Pour réussir sa plantation, quelques précautions de base devront être prises afin de multiplier les chances de reprises de votre nouveau protégé.

Le sol : un critère important

Avant de choisir un arbre, il est impératif de connaître les divers aspects du sol. Tout d'abord le pH qui permet de déterminer si le sol est à tendance acide, calcaire ou neutre. Vous choisirez l'espèce en fonction de ce critère plutôt que de modifier le sol, car les résultats risqueraient de ne pas être à la hauteur de vos espérances. La nature du sol entre aussi en jeu ; un sol lourd, argileux et humide devra être bien drainé car rares sont les arbres appréciant de pousser dans une terre constamment détrempée.

Le choix de la variété

Choisissez toujours un arbre adapté aux conditions climatiques de votre jardin.

Inspirez-vous de votre environnement direct pour introduire des végétaux adaptés à votre région, vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté et limiterez l'emploi de produits phytosanitaires.

Ensuite, tout n'est que question de goûts : feuillages colorés, port majestueux, fleurs somptueuses sont autant de critères à prendre en compte pour le choix de votre arbre.

Anticiper le futur

Conseils de plantation

La plantation d'un arbre doit être effectuée de préférence en automne et ce, jusqu'au mois de février hors période de forte gelée, lorsque la plante est en période de repos végétatif. Les racines auront ainsi le temps de bien s'installer et de profiter des précipitations naturelles pour bien reprendre au printemps suivant.

Une plantation au printemps est aussi envisageable pour les sujets en conteneurs mais il faudra alors veiller à arroser très souvent durant l'été. Choisissez un arbre encore jeune, ses chances de reprise seront bien meilleures.

Le trou de plantation devra être préparé environ quinze jours avant la mise en place.

  • Pour cela creusez un trou deux fois supérieur à la motte en tous sens.

  • Plantez un solide tuteur face au vent dominant.

  • Drainez le fond avec un lit de graviers ou de billes d'argile afin que l'eau ne stagne pas.

  • Préparez votre arbre en « habillant » ses racines, c'est à dire, en coupant celles qui seraient mortes ou blessées et en taillant l'extrémité des racines saines afin d'induire le développement de nouvelles radicelles.

  • Badigeonnez ensuite celles-ci avec un pralin constitué de terre, d'eau et de bouse de vache.

  • Disposez un lit de terre au fond du trou et installez l'arbre pour que son collet affleure le sol.

  • Complétez avec de la terre à laquelle vous aurez ajouté de la corne broyée.

  • Tassez bien le pied et creusez une cuvette dont vous emplirez le fond de compost bien décomposé.

  • Arrosez abondamment et fixez avec des liens spécifiques (liens en huit) au tuteur.

Nous intervenons dans le Gard :

principalement entre Uzès - Nîmes - Alès et villages alentours.

Jardins de Garrigues

350 rte de la Tour

30190 Saint Chaptes

Tél. : 06 81 20 81 60