Le bambous apprécié ou redouté.

Le Bambou fait partie de ces plantes aujourd’hui très appréciées dans nos jardins mais aussi très redoutées. Quels sont les choses à savoir et les mesures à prendre pour en profiter pleinement et sereinement ?

Le bambou a plusieurs caractéristiques très intéressantes à exploiter dans le cadre de l’aménagement de jardins. Son fort pouvoir de brise vent, brise vue et d’isolant acoustique quand il est utilisé en haies est très apprécié au delà du fait qu’il est facile d’entretien. De plus, le bruit du vent dans les cannes de bambous avec le frottement des feuilles crée une réelle ambiance apaisante.

Suivant l’espèce et le genre, les bambous seront plus ou moins grands et plus ou moins traçants, avec des cannes et des couleurs de feuillages variés. Ces critères sont très importants au moment du choix car si certaines plantes restent constantes en taille et en volume une fois adultes. D’autres sont difficiles à maintenir et peuvent avoir des vitesses de croissance impressionnantes (plusieurs dizaines de cm par jour). En effet, le bambou a un système de tiges souterraines appelées rhizomes, qui permet à la plante de former des touffes plus ou moins denses. C’est ce que l’on appelle le pouvoir traçant. Cette capacité peut être appréciée dans le cadre de couvre-sol mais elle est souvent redoutée.

A chaque problème une solution

Deux problèmes préoccupent généralement les apprentis jardiniers : la taille de la plante adulte et son pouvoir traçant.

Concernant la taille de la plante, il est très facile de sélectionner une espèce suivant la taille souhaitée, sachant qu’en plus, le bambou supporte très bien la taille. Il suffit de demander conseil à votre paysagiste.

Le risque de voir les rhizomes surpuissants des bambous traçants faire fissurer l’enrobé, et les plantes coloniser tout l’espace est réel, si aucune précaution n’est prise. Il existe pourtant une solution qui consiste à faire une tranchée délimitant la zone souhaitée puis y mettre verticalement en place ce que nous appelons film anti-racinaire, sur une profondeur de 50 cm. En contact avec le film, les tiges souterraines remonteront pour combler plus rapidement l’espace, sans sortir des limites imposées. 

Mieux vaut prévenir que guérir

Le bambou a vraiment tout pour nous surprendre et nous plaire. Il suffit de s’intéresser à lui pour mieux le comprendre et ainsi, exploiter au mieux tout son potentiel. Une plante finalement maîtrisable quand on s’y prend suffisamment tôt et que la logique mécanique de son système racinaire est acquise.

Nous intervenons dans le Gard :

principalement entre Uzès - Nîmes - Alès et villages alentours.

Jardins de Garrigues

350 rte de la Tour

30190 Saint Chaptes

Tél. : 06 81 20 81 60